Vient de paraître : Vie d’un païen, de Jacques Perry

UN LIVRE LUDIQUE ET ROBORATIF

PromoPaïenVersoRoman picaresque autant que roman d’apprentissage (on dirait aujourd’hui road movie), ce récit, très enlevé, n’a pas pris une ride. Peut-être même, nous paraît-il plus encore plus moderne aujourd’hui qu’au moment de sa parution.

Il nous entraîne à travers la France et l’Italie du début du XXe siècle sur les traces d’un jeune peintre au physique de colosse, dont le paganisme ne saurait relever d’une quelconque hostilité aux croyances religieuses, mais bien plutôt de l’absolue liberté que lui procure sa totale amoralité.

A cet égard, les nombreuses jolies femmes, qu’il trouve sur sa route, ne parviennent à retenir un peu de son attention qu’en satisfaisant l’appétit qu’il en a, comme de toutes les nourritures terrestres.

Tout au long de ses errances, il croise le chemin d’une multitude d’autres personnages hauts en couleur que l’auteur croque avec bonheur et gourmandise, dans un style alerte qui donne beaucoup de rythme à ce plaisant roman, dont le nouveau lecteur attendra la suite avec impatience.

Publié en 1965, Prix des libraires en 1966, ce troisième roman de Jacques Perry est le premier d’une trilogie dont les deux autres tomes seront à leur tour réédités par Le Bateau ivre dans les mois à venir. A bien des égards, il rend compte du bouillonnement souterrain qui traversait alors les années 60 pour jaillir avec force en mai 1968.

A paraître le 1er février 2014 (3)

SiteCouvPaïenDéfPetit

LA RÉÉDITION ATTENDUE D’UN LIVRE CULTE

Il est des livres culte grands comme des cathédrales, où les foules subjuguées se pressent frileusement, et d’autres plus secrets comme des églises romanes, qu’on découvre en chemin, nichées dans un vallon, dont on se repasse le nom, presque sous le manteau, en chuchotant gaiement, d’un sourire entendu.

Il est des livres qui désespèrent et renfrognent et ratatinent et d’autres qui donnent envie de courir le monde le nez au vent, l’œil aux aguets, pour s’empiffrer de la beauté des choses.

Il est des livres distingués qui nécessitent qu’on les suçote longuement pour en extraire péniblement un rare suc amer, et d’autres plus rustiques qui vous garnissent l’écuelle de généreuses louchées odorantes et goûteuses, d’une pitance roborative, qui chauffe et tient au corps.

Comme vous l’avez compris, pour nous « Vie d’un païen », que nous sommes fiers de rééditer, appartient à coup sûr à la seconde catégorie.

VIE D’UN PAÏEN, DE JACQUES PERRY
 


A paraître le 1er février 2014 (2)

PromoPaïen2LES CRITIQUES NE SONT PAS EN RESTE :

Matthieu Galey (Arts) : Voici un roman qui respire une sorte de joie de vivre assez rare. C’est un livre qui a de la santé, comme son héros.

Kleber Hædens (Le Figaro) : Tout cela fait un récit qui ressemble à son héros : costaud, simple, sympathique, vivant et libre, fort agréable à fréquenter.

Luc Estang (Le Figaro) : Cela se lit sans arrêt et sans discussion.

A paraître le 1er février 2014

PromoPaïen1Lu sur internet ce dialogue entre deux internautes (mars 2012) :

« Probablement le livre que j’emporterais, si je devais un jour m’exiler sur une île déserte.

– Je suis mis en appétit et le rajoute à ma liste pour les vacances…

– J’ai lu plein de livres, plus érudits, passionnés, poétiques (…), mais aucun qui ne m’ait fait autant voyager. Un truc gigantesque sur la célébration de la Vie, dans son sens le plus vaste et noble !

– Rolalala ! Mais demain je vais le chercher d’urgence ! »

Vous en saurez bientôt bien d’avantage sur notre dernier ouvrage.

Voir le site